ACTUALITÉS

Environnement
« Tout se construit en ce moment à Charleroi mais rien en vert »
Le mercredi 2 septembre 2020

Jean-Noël Gillard, conseiller communal à Charleroi recueillait récemment le sentiment de Géraldine et Thomas, un jeune couple, sur le manque d’espace vert en ville.

« Les zones d’ombrage sont quasi inexistantes. Durant la canicule qui a sévit, on aurait aimé trouver plus facilement des parterres fleuris et surtout des arbres, pour s’installer en-dessous et profiter d’un moment à l’abri du soleil. On a croisé, « Monsieur André », 70 ans, pensionné, qui crevait de chaud dans son appart du Boulevard Tirou. Pas de jeux d’eau, pas d’arbres, pas de gazon, on étouffe. »

Les avantages de rendre les zones urbanisées plus vertes

Jean-Noël Gillard a donc interpeller le conseil communal de ce 31 août : « Pour ces personnes, les projets ambitieux de nature en ville trainent à voir le jour. Quelques bacs chétifs ont été placés à la Place Buisset récemment et quelques fleurs ont été plantées au pied des petits arbres de la Place Verte. En plus, les vertus de la surface feuillage des nouvelles plantations vont se faire attendre jusqu’à 2035…soit dans 15 ans.
Pourtant, nous le savons, « rendre plus vert » les zones urbanisées de nos communes présente de nombreux avantages tant pour l’environnement que pour notre qualité de vie. Les sols perméables vont contrer les inondations. Les arbres feuillus, bien de chez nous et quelques toitures vertes, vont permettre de combattre les ilots de chaleur et faire baisser la température jusqu’à 10° Celsius. Sans compter que cela pourrait avoir un impact sympa sur la biodiversité et le maillage vert.
»

S’inspirer de Paris

Notre conseil communal constate que « tout se construit en ce moment à Charleroi mais rien en vert ». Il est temps, pour Jean-Noël Gillard, de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs : « Ne devons-nous pas nous inspirer de projets largement plus ambitieux dès maintenant, comme à Paris. La mairie et les urbanistes travaillent en ce moment sur la mise en œuvre de « forêts urbaines ». Des sites emblématiques du cœur de ville vont être végétalisé de façon très importante, bien au-delà de bacs à fleurs ou des jardins rangés. L’idée est de rendre « ses » droits à une nature plus sauvage. Objectifs : végétaliser un max et rafraichir la ville, tout en conservant des espaces organisés de distraction pour enfants, familles et personnes âgées. A Charleroi, de nombreux endroits du centre-ville méritent plus qu’un un coup de frais. Nous pensons notamment à la Place de l’Ouest et ses abords qui n’est guère attractive. La place y est encore essentiellement laissée à la voiture. Nous pensons aussi aux places qui jouxtent la rue de France, à deux
pas de notre hôtel de Ville. Ces endroits sont encore dans un exécrable état. Des projets « verts » ambitieux pourraient participer à leur redressement.
»

Dans la même rubrique
Découvrons ensemble « Pont-à-Celles » et ses alentours
Découvrons ensemble « Pont-à-Celles » et ses alentours
Un projet inacceptable à l’heure de la  participation citoyenne
Boucle du Hainaut Un projet inacceptable à l’heure de la participation citoyenne
Les nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 en Wallonie
Les nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 en Wallonie
“Le secteur privé crevait de faim pendant la crise et a été complètement oublié par la ministre de la petite enfance”
Journée des accueillants d’enfants “Le secteur privé crevait de faim pendant la crise et a été complètement oublié par la ministre de la petite enfance”
Les Dimanches Roses d’octobre
Les Dimanches Roses d’octobre
« Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui »
déclaration gouvernementale "Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui"