ACTUALITÉS

Lobbes et son patrimoine historique
Le mercredi 15 juillet 2020

Lobbes est une commune dont l’origine remonte au Moyen Âge puisque son histoire se confond avec celle du monastère bénédictin fondé en 654 par Landelin, un brigand converti au christianisme par saint Aubert, évêque de Cambrai. Landelin était un descendant du roi Mérovée et sa précieuse ascendance l’a certainement aidé à édifier le monastère qui deviendra le berceau de la cité que nous connaissons aujourd’hui. À peine deux siècles après sa fondation, le monastère devient non seulement une pépinière de savants et de saints mais aussi le centre d’un immense domaine dont fait mention le fameux polyptyque de Lobbes (un document rédigé par l’évêque de Cambrai à l’initiative de Lothaire II en 868-869). On sait d’ailleurs aujourd’hui que les cent septante-quatre villages qui composaient le domaine avaient été donnés à l’abbaye par les souverains de l’époque et notamment par le roi des Francs Dagobert et par Pépin de Herstal dit le Vieux. Charlemagne fonda une école à Lobbes en 776, dont la riche bibliothèque valut à la ville d’être surnommée « Lobbes la Savante ». Saint Landelin ne fut pas la seule grande figure de l’abbaye de Lobbes : saint Ursmer en assuma la charge de 689 à 713 et la collégiale porte aujourd’hui encore son nom. En 888, l’abbaye passa sous l’autorité de l’évêché de Liège.

Au xve siècle la prospérité de l’abbaye fut tellement mise à mal par les guerres que les chanoines furent obligés de quitter l’endroit pour aller se réfugier à Binche. Toutefois le monastère bénédictin continua sa mission jusqu’au 11 mai 1794, date à laquelle les troupes républicaines, menées par le général Charbonnier, l’envahirent et y mirent le feu au cours d’un pillage qui dura trois jours. Les moines durent fuir en Allemagne, alors que Napoléon accordait la propriété des biens de l’abbaye à Charbonnier.

La collégiale qui porte le nom de Saint-Ursmer fondée au ixe siècle (la plus ancienne collégiale de Belgique), la Collégiale Saint-Ursmer de Lobbes relève du Patrimoine majeur de Wallonie.

La Portelette (xvie siècle).

Cette construction érigée à la fin du XVIIe siècle constituait la « porte de Binche » dans l’ancienne enceinte de l’Abbaye, comme en témoigne encore des archères sur les piliers et la tour qui y est accolée. Ce bâtiment de style baroque est constitué d’un fronton triangulaire soutenu par des volutes et surmonté d’un fleuron en forme de vase. Les deux niches abritent les statues de saint Landelin, en aval, et saint Ursmer, en amont.Les murs sont riches d’une flore variée qui intéressera les botanistes. Ils datent de 1260.Ce monument, la demeure et sa tourelle à meurtrières ainsi que les murs d’enceinte ont été classés en juin 1980.

Balades

Afin de découvrir de découvrir le cœur de la cité lobbaine, deux circuits Euraphis « Ruelles et venelles » sont totalement balisés.

  • « La promenade Charlemagne » : Ce circuit de 500 mètres vous fait découvrir le site carolingien de la Collégiale Saint-Ursmer, plus ancienne église de Belgique. Ensuite, un jardin médiéval, celui de Folcuin situé derrière le presbytère, il compte en ses parterres : plantes aromatiques, médicinales, potagères et arbres fruitiers. Mais aussi, « Le ravin des Magyars » vous offre une vue plongeante sur la vallée de la Sambre.
  • « La promenade de l’écluse » : Ce circuit-découverte de 2800 mètres vous emmène sur la rive gauche de la Sambre. Au départ de l’arrière de la Collégiale Saint-Ursmer, cette balade, au rythme de chants d’oiseaux, vous conduit à l’écluse de Lobbes, sur les bords du chemin de halage en terminant par une partie boisée qui vous mène tout droit à la « Portelette ».
  • « La promenade de l’abbaye » : Ce circuit de 1500 mètres vous propose de découvrir l’ancien site de l’abbaye : la brasserie, la ferme, la grange, la Portelette et la muraille d’enceinte. Vous passerez par le quartier du mouligneau et la rue des gaux.

http://www.lobbes.be/pdf/tourisme/carte%20coeur%20de%20ville.pdf

Dans la même rubrique
Découvrons ensemble « Pont-à-Celles » et ses alentours
Découvrons ensemble « Pont-à-Celles » et ses alentours
Un projet inacceptable à l’heure de la  participation citoyenne
Boucle du Hainaut Un projet inacceptable à l’heure de la participation citoyenne
Les nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 en Wallonie
Les nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 en Wallonie
“Le secteur privé crevait de faim pendant la crise et a été complètement oublié par la ministre de la petite enfance”
Journée des accueillants d’enfants “Le secteur privé crevait de faim pendant la crise et a été complètement oublié par la ministre de la petite enfance”
Les Dimanches Roses d’octobre
Les Dimanches Roses d’octobre
« Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui »
déclaration gouvernementale "Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui"