ACTUALITÉS

Fleurus
"Il y a plus de contrôles dans une piscine que dans un centre commercial !"
Le vendredi 5 juin 2020

Alors que le Conseil national de sécurité annonçait ce mercredi 3 juin les nouvelles mesures de la phase 3 de déconfinement, pour Maklouf Galoul, échevin des sports à Fleurus la pilule a du mal à passer en ce qui concerne la non réouverture des piscines.

« Rien n’est fait pour les asbl »

« Ma première réaction a été : pourquoi on ne se calque pas au modèle français, où on limite le nombre d’entrées, avec un timing défini et une utilisation contrôlée des vestiaires ? C’est aberrant qu’on ne puisse même pas rouvrir pour les clubs, alors que ce sont de plus petits groupes qu’il est facile de cadrer. On peut contrôler le flux, avoir une distanciation physique dans l’eau. Le chlore est en plus une barrière au virus. On peut limiter l’utilisation et désinfecter les vestiaires. Ici, j’ai l’impression qu’on a privilégié les secteurs pour l’économie. Il n’y a rien pour aider les ASBL ! L’histoire des vestiaires, c’est une excuse. Il y a plus de contrôles dans une piscine, que dans un centre commercial ou un magasin de vêtements. On déconfine de manière illogique »

Dans la même rubrique
Mons : quelques lieux incontournables !
Mons : quelques lieux incontournables !
Des caméras de surveillance pour lutter contre les dépôts sauvages
Seneffe Des caméras de surveillance pour lutter contre les dépôts sauvages
Erquelinnes et ses villages en frontière française
Erquelinnes et ses villages en frontière française
En Belgique, 165 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour
Journée mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie En Belgique, 165 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour
DéFI demande la réduction des intercommunales à une par province et par secteur
Wallonie picarde DéFI demande la réduction des intercommunales à une par province et par secteur
A la découverte de Courcelles et ses 4 villages verdoyants
A la découverte de Courcelles et ses 4 villages verdoyants